Poème du soir ...

- Perdu : espoir ; perdu : espoir,
Entre rue Clichy et square Voltaire,
Trop d'infos sombres, de choses noires,
L'ont incité à prendre l'air.

Forte récompense évidemment,
Car sans lui dites-moi comment faire,
Ma vie s'en va tout doucement,
Le froid pénètre dans mes chairs.

Ma reconnaissance éternelle,
A qui rallumera la flamme,
A qui remettra l'étincelle,
Dans un petit coin de mon âme.

- Monsieur, Monsieur je l'ai trouvé,
Il s'était caché près d'ici,
Tout tremblant et très apeuré,
Mais m'a suivi sans faire de bruit.

Je l'ai mis avec mes poupées,
Près de mes dessins crayonnés,
Qui parlent tous d'un monde de paix,
De gens aimants et de beauté.

Monsieur je vous rends votre espoir,
Gratuitement il va sans dire,
Il va mieux et veut vous revoir,
Pour que vous retrouviez le sourire.

Monsieur Monsieur ne pleurez plus,
Tout finit toujours par s'arranger.
L'espoir survit avez-vous vu,
Malgré l'hiver momentané.

Vincent

Retour