Voici un projet que j'avais communiqué à l'ambassade des Etats Unis, car ça pouvait concerner le problème des intrusions et des tueries dans les universités américaines. Mais ça peut aussi concerner des attaques terroristes à main armée type Bataclan.

Voici donc un extrait de ce que j'avais envoyé à l'ambassade des États-Unis :

« … Je souhaiterais vous faire part aujourd’hui d’une idée intéressante que j’ai eue il n’y a pas très longtemps et qui peut peut-être retenir votre attention. Je vais donc vous exposer cette idée, assez brièvement.

En fait cela pourrait être mis en place dans de nombreux endroits, dans de nombreux pays, afin notamment de lutter contre des attaques à main armée commises par des terroristes. Mais bon, je pense ici principalement au cas des universités américaines dans lesquelles il est arrivé que des hommes armés pénètrent et commettent des tueries.

A ce sujet, d’après ce que j’ai cru comprendre, certains souhaiteraient autoriser le port des armes dans les universités américaines. Mais apparemment beaucoup de gens sont opposés à cela. Moi en fait je vais vous expliquer une alternative intéressante sur le sujet.

Mon idée c’est en fait de placer au niveau des universités américaines, dans les couloirs des universités et/ou dans certaines salles des universités, des coffres-forts ou des armoires fortes de préférence très sécurisé(e)s contenant des armes comme des pistolets, ou des fusils etc ...

Les armes contenues dans ces coffres-forts ou dans ces armoires fortes seraient en fait chargées et prêtes à tirer. Mais les étudiants (et les professeurs etc …) n’auraient pas accès à ces armes qui seraient donc contenues dans ces coffres-forts ou ces armoires fortes très sécurisé(e)s et dûment verrouillé(e)s. En tous les cas tout cela serait de préférence conçu de telle sorte qu’il soit vraiment très difficile de s’emparer des armes contenues dans ces coffres-forts ou dans ces armoires fortes (de préférence çà serait aussi difficile voire plus difficile que de s’emparer des armes contenues dans les coffres-forts des armureries). De toute façon au-delà d’un certain niveau de sécurité je pense que d’éventuels délinquants ne se fatigueraient pas à forcer ces coffres-forts ou ces armoires fortes (éventuellement vidéo-surveillés et/ou disposant de systèmes de sécurité annexes), alors qu’il est à priori relativement facile de se procurer des armes autrement.

En fait ces coffres-forts ou ces armoires fortes seraient connecté(e)s à un réseau de télécommunication de préférence interne (par exemple au réseau téléphonique interne), de préférence par voie filaire (par câbles) afin d’éviter toute perturbation générée par un éventuel brouillage radio malveillant. Et donc ce qu’il se passerait c’est que dès qu’une attaque à main armée surviendrait dans une université, un responsable dûment habilité (le président de l’université par exemple) enverrait très rapidement un ordre numérisé (via une procédure sécurisée et donc via le réseau de télécommunication concerné) aux coffres-forts ou aux armoires fortes situé(e)s dans l’université ... et les portes de ces coffres-forts ou de ces armoires fortes se déverrouilleraient alors automatiquement (avec éventuellement un système simple tel une lumière verte clignotante par exemple qui signalerait clairement aux étudiants ou aux professeurs alentours que les portes de ces coffres-forts ou de ces armoires fortes sont déverrouillées).

Les personnes attaquées pourraient alors rapidement ouvrir les portes de ces coffres-forts ou de ces armoires fortes (à moins que les portes s'ouvrent d'elles-mêmes dès qu'elles se déverrouillent, grâce à tout système de ressort qui se détend etc ...), et les personnes attaquées pourraient se saisir des armes se trouvant dans ces coffres-forts ou ces armoires fortes, et elles pourraient alors se servir de ces armes contre le(s) agresseur(s). Les personnes attaquées auraient donc une chance de sauver leur vie, et cela en état de parfaite légitime défense puisqu’elles seraient directement menacées de mort par le(s) agresseur(s).

Vous avez donc compris le principe : interdire l’accès à ces armes en temps normal (donc parfaite sécurité), et en cas d’attaque à main armée en autoriser très rapidement l’accès (donc rapidité et efficacité).

Voilà. Eventuellement le déverrouillage des portes des coffres-forts ou des armoires fortes serait non pas déclenché par des personnes habilitées comme les présidents d’universités mais serait déclenché par la police.

J’ai terminé. J’espère que vous trouvez ce projet intéressant et que vous souhaiterez y donner suite … »

Voilà. C’est donc ce que j'avais envoyé à l’ambassade des Etats-Unis en France.

Pour conclure j’observe à nouveau que si au Bataclan par exemple il y avait eu ce genre de système (dans la salle de concert, dans les loges etc ...), et bien probablement que les gens auraient pu riposter à l'attaque et auraient pu tuer les terroristes avant qu'ils ne massacrent autant de personnes.

Merci.

Retour