Voici une idée pour transformer de l'eau de mer en eau douce de manière naturelle.

Mon idée c'est en fait de mettre des genres de caissons translucides pas trop grands et assez peu épais sur la mer (caissons qui flotteraient en fait à la surface de la mer), caissons reliés les uns aux autres par des attaches (chaînes ou autres). Et comme les caissons seraient malgré tout indépendants les uns des autres, en cas de vagues leur fond "épouserait" quasiment tout le temps la surface de la mer.

Ces caissons pourraient régulièrement se remplir d'eau de mer par un système automatisé mais néanmoins simple et relativement léger (ça serait alimenté électriquement par un petit panneau solaire par exemple). Ca serait par exemple des lattes du "plancher" des caissons qui pivoteraient vers le bas, vers le fond de l'eau ce qui ferait rentrer de l'eau de mer dans les caissons ... avant que les lattes reviennent dans leur position initiale ce qui emprisonnerait de l'eau de mer dans les caissons.

Je précise aussi que de préférence le fond des caissons (au niveau de la face orientée vers le ciel) serait recouvert de matière réfléchissant la lumière, afin que l'énergie solaire venant du haut reparte en ricochet vers le haut à repasse au travers du liquide emprisonné dans le caisson ... afin que ça chauffe le liquide encore plus. D'autre part les parois des caissons en contact avec la mer comporteraient de l'isolant afin de bien isoler thermiquement l'eau de mer contenue dans les caissons de l'eau de la mer.

Voilà. Un tuyau partirait par exemple du haut de chaque caisson puis plongerait vers le bas et pénètrerait carrément dans la mer, puis "tournicoterait" éventuellement jusqu'à un grand réservoir sous-marin placé sous l'eau, à 2 ou 3 mètres de profondeur par exemple (mais à la place de cela un réservoir sous-marin pourrait se trouver à quelques centimètres sous chaque caisson, par exemple, si l'eau est suffisamment fraîche à faible profondeur - mais pour plus de simplicité dans mon propos ne tenons pas compte de cette hypothèse). Et éventuellement un dernier tuyau (distinct de tous les autres) partirait de ce grand réservoir jusqu'à la surface de l'eau afin d'évacuer le cas échéant le surplus de gaz présent dans le grand réservoir.

Enfin on pourrait prévoir un tuyau allant de ce réservoir sous-marin jusqu'à la terre ferme (pour tout simplement pomper le liquide du réservoir sous-marin).

Et donc comment ça se passerait ? Et bien les caissons se rempliraient donc régulièrement d'eau de mer, puis le soleil viendrait donc réchauffer l'eau de mer contenue dans les caissons. Comme il y aurait donc de la matière réfléchissante au fond des caissons la température de l'eau de mer contenue dans les caissons augmenterait rapidement ... et de l'eau s'évaporerait de cette eau de mer contenue dans les caissons. La vapeur d'eau irait dans les tuyaux dont je parlais, et en pénétrant dans la mer (mais toujours dans les tuyaux) elle se condenserait au contact de la fraîcheur de la mer ... et finalement ce serait de l'eau douce qui coulerait petit à petit dans le réservoir sous-marin. Il ne resterait alors plus qu'à pomper cette eau douce stockée dans le réservoir sous-marin depuis le rivage.

Bien sûr je précise qu'il y aurait un système d'ancre(s) pour stabiliser tout cela. Ou alors tout cela serait en dur.

Voilà. Au bout d'un certain temps il y aurait une sorte de saumure qui se formerait dans les caissons, et donc avec ce système de plancher pivotant par exemple la saumure pourrait s'évacuer naturellement dans la mer, et les caissons pourraient se recharger ensuite en eau de mer etc ...

Je n'en ai pas la certitude formelle, mais à priori l'eau de mer en s'évaporant se libère de ses polluants éventuels, et lorsqu'elle se condense pour devenir de l'eau douce elle devient tout à fait potable.

Voilà. Je pense qu'on pourrait bien sûr adapter cela aux divers bateaux (à moteur, à voile, aux gros bateaux de croisière etc ...). Le réservoir à eau douce pourrait en fait se trouver contre la coque du bateau qui se trouve habituellement sous l'eau (là où c'est frais), et le réceptacle à eau de mer pourrait se trouver sur le pont par exemple, avec un système de vidange de saumure qui pourrait se faire par propulsion d'eau de mer dans le réceptacle précité à eau de mer, avec in fine une évacuation de la saumure dans la mer. Avec ce système les bateaux pourraient être autonomes plus longtemps en eau douce, puisque de l'eau douce se créerait naturellement tout au long des journées passées en mer.

Allez, merci de m'avoir lu.

Retour