Ce projet est destiné à permettre aux gens d’éviter la corvée de repassage.

L’utilisateur disposerait tout d’abord d’un ensemble de plateaux fins métalliques dont la surface serait trouée en de multiples endroits (afin que l’air puisse circuler au travers des plateaux).

L’utilisateur pourrait ranger ces plateaux dans une sorte de chariot du type « chariot de cantine » dans lequel on peut insérer horizontalement les plateaux à la fin des repas. Ou alors l’utilisateur pourrait suspendre verticalement ces plateaux métalliques à une sorte de tringle tout comme on peut suspendre des cintres à une tringle.

En fait concrètement comment cela se passerait-t-il ? Et bien l’utilisateur attendrait que son linge se lave dans sa machine à laver, puis il sortirait le linge humide et essoré de sa machine à laver. Il poserait alors horizontalement au fur et à mesure les plateaux métalliques sur un trépied par exemple, et à chaque fois qu’il sortirait un plateau il poserait tantôt un tee-shirt, tantôt un pantalon (etc …) sur le plateau posé horizontalement. Puis au niveau du contour du vêtement qui serait donc posé sur le plateau (mais toujours sur le vêtement) il poserait des aimants petits mais suffisamment puissants pour qu’ils soient attirés par le plateau métallique situé sous le vêtement et pour qu’ils appuient suffisamment bien sur le vêtement. Et au niveau des manches, il y aurait des sortes « d’objets-aimants » spécifiques que l’utilisateur poserait par exemple en milieu de manche avant de replier les manches par-dessus puis de faire courir le reste des manches le long du corps du vêtement (et au bout des manches l’utilisateur placerait également des petits aimants). Cà serait la même chose pour les « jambes » des pantalons.

Bref, une fois que l’utilisateur aurait disposé tous ces aimants (ou pendant qu’il les disposerait), il les écarterait les uns des autres tout en maintenant le dessous du vêtement avec un doigt au niveau de chaque aimant, afin que cela tende très bien le tissu du vêtement. Et lorsque les aimants seraient suffisamment écartés les uns des autres, le vêtement se retrouverait parfaitement tendu et ne comporterait aucun pli.

L’utilisateur rangerait alors le plateau métallique dans son chariot ou le suspendrait à sa tringle, et il recommencerait donc avec un autre plateau et un autre vêtement. Et ainsi de suite. Et à la fin l’utilisateur laisserait l’ensemble sécher. Et une fois les habits secs, ces derniers ne comporteraient donc aucun pli et il serait donc parfaitement inutile de les repasser.

L’utilisateur récupèrerait alors les habits secs un par un, en ôtant à chaque fois les aimants concernés et en les rangeant par exemple dans une boîte, puis l’utilisateur plierait son linge et le rangerait, sans avoir à le repasser puisqu’il ne comporterait aucun pli (à moins qu’il laisse les habits secs sur les plateaux et qu’il prenne des habits au fur et à mesure des jours qui passent, lorsqu’il a besoin de s’habiller).

Je précise qu’il y aurait éventuellement un dispositif spécifique afin que les cols de chemise ne comportent aucun pli une fois les chemises sèches. Quant aux caleçons, aux chaussettes (etc …), qui n’ont pas forcément besoin d’être repassés, on pourrait procéder de manière classique ; on pourrait simplement les poser sur un plateau, par exemple, si le plateau se range horizontalement, ou on les suspendrait par exemple à une petite barre qui se trouverait en bas de chaque plateau, si les plateaux se suspendent verticalement.

Au final avec tout çà je ne sais pas si on gagnera forcément du temps par rapport à un repassage traditionnel (quoique je pense tout de même qu’on gagnera un peu de temps), mais une chose est sûre, à la différence du repassage traditionnel qui utilise pas mal d’électricité, là on ne dépensera pas du tout d’électricité. Cà sera un repassage totalement naturel.

Merci.

Retour