Ce projet-ci est destiné à éviter que certaines personnes (en général des filles) se fassent droguer en discothèque, en buvant de la drogue qu’on a versée discrètement dans leur verre (la plupart du temps il s’agit de GHB). Car après être droguées ces filles sont souvent entraînées hors de la discothèque puis sont violées.

Il s’agit en fait de concevoir des verres solides totalement sécurisés, en plastique épais et dur par exemple, verres que les barmans rempliront au départ de boisson avant de les refermer hermétiquement avec un couvercle rigide (les barmans pourront par exemple visser les couvercles sur le haut des verres, et sans un appareil spécial les couvercles ne pourront plus être enlevés des verres).

Chacun de ces verres aura en fait une partie électronique qui comprendra notamment un lecteur d’empreintes digitales relativement classique et basique. Je précise qu’aujourd’hui la technologie concernant la lecture des empreintes digitales est devenue une technologie assez courante et assez bon marché. Il était même prévu (si çà n’a pas déjà été fait) de placer des lecteurs d’empreintes digitales en masse au niveau des cartes de crédit. Donc les verres sécurisés dont je vous parle aujourd’hui ne seront normalement pas si cher que cela à produire. Je précise également que les données concernant les empreintes digitales seront codées dans la mémoire des verres et lorsqu’à la fin les verres vides seront récupérés par le personnel de la discothèque, les données des empreintes digitales seront totalement effacées ; donc vis-à-vis de la préservation des données personnelles çà sera ok.

Bref une cliente par exemple récupèrera un verre fermé hermétiquement par le barman, avec à l’intérieur la boisson qu’elle aura commandée, puis commencera par enregistrer l’empreinte de son pouce par exemple au niveau du lecteur d’empreintes digitales (en fait la cliente attrapera par exemple le verre entre son pouce et son index, et elle appuiera sur le lecteur d’empreintes digitales avec son pouce ce qui enregistrera un codage de l’empreinte digitale de son pouce dans la mémoire du verre).

Et ensuite, à chaque fois que la cliente souhaitera boire, elle saisira à nouveau son verre entre son pouce et son index, avec son pouce qui appuiera donc à nouveau sur le lecteur d’empreinte, et à ce moment-là le lecteur d’empreintes du verre reconnaîtra l’empreinte digitale de la cliente, ce qui fera que si la cliente continue à appuyer sur le lecteur celui-ci s’enfoncera légèrement sous la pression du pouce, ce qui fait qu’une partie du couvercle s’escamotera (pivotera par exemple), laissant libre accès au contenu du verre. La cliente pourra alors poser ses lèvres sur le rebord « libre » du verre et pourra alors boire la boisson contenue dans le verre.

La cliente boira donc par exemple quelques gorgées de sa boisson, puis lorsqu’elle aura fini elle relâchera la pression sur le lecteur d’empreintes digitales ce qui fera que la partie du couvercle qui s’était escamotée reviendra dans sa position initiale, faisant donc que le verre se refermera à nouveau hermétiquement (et faisant donc que la boisson sera à nouveau inaccessible).

Et donc après avoir bu la cliente posera par exemple son verre sur sa table et ira danser. A ce moment-là supposons qu’un homme malveillant tente de verser de la drogue dans le verre de la cliente partie danser. Et bien comme vous l’avez compris il ne pourra rien verser du tout dans la boisson puisque le verre sera fermé hermétiquement, et puisque pour escamoter une partie du couvercle pour accéder à la boisson il faudra posséder la même empreinte digitale que l’empreinte digitale du pouce de la cliente … ce qui sera bien sûr bien difficile à obtenir. Donc vous voyez bien que çà sera un système très sécurisé et que çà sera normalement très efficace.

Voilà. Lorsque le verre sera vide, un membre de la discothèque le récupèrera et le ramènera au bar. Là un appareil électronique spécial communiquera au verre un code informatique qui permettra au barman de déverrouiller le couvercle et de l’ôter du verre. Puis par exemple le barman ôtera la partie électronique comprenant le lecteur d’empreinte (à moins que cette partie électronique soit étanche ce qui est envisageable), et il placera le gros du verre et le couvercle dans un lave-vaisselle, avec d’autres verres similaires et d’autres couvercles. Et à la fin les verres redeviendront donc propres. Le barman pourra alors leur remettre leur partie électronique, puis pourra par exemple empiler les verres les uns sur les autres avant de les placer par exemple sur un chargeur électrique spécial qui rechargera tout cela en vue d’une prochaine nuit d’utilisation.

Voilà. Maintenant si ce sont certains serveurs qui s’amusent à droguer des clientes, rien n’empêchera de placer quelques caméras qui filmeront les barmans … et plus si nécessaire (j’en reparlerai si besoin).

Maintenant c’est sûr que ces verres spéciaux coûteront plus chers aux patrons de discothèque que des verres classiques. Je propose donc par exemple que les clientes aient le choix : soit elles prendront une boisson dans un verre classique, au prix habituel (et elles tâcheront d’y faire attention afin que personne n’y verse de la drogue), soit elles prendront un verre sécurisé et çà leur coûtera un petit peu plus cher (par exemple vingt centimes d’euros supplémentaires). Et donc au fil du temps les patrons de bars se rembourseront. Mais encore une fois je précise que normalement ces verres sécurisés ne seront pas si cher que çà à produire et à acheter, dans la mesure où la technologie liée à la lecture des empreintes digitales est désormais une technologie qui est courante et assez bon marché.

J’ai terminé. Merci de m’avoir lu.

Retour